Aide aux Victimes

La vocation de l’Association française des Victimes du Terrorisme est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner leur travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.

http://www.afvt.org

Créée en 1994 par les victimes de catastrophes emblématiques survenues dans les années 80/90 (accident des autocars de Beaune, collision ferroviaire de la gare de Lyon, incendie des thermes de Barbotan, effondrement de la tribune de Furiani…), la Fenvac incite et aide les victimes à créer des associations. A ce jour plus de 70 associations l’ont rejointe. En 2011, elle élargit son périmètre d’intervention au terrorisme et devient la Fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs.
Elle est membre de la nouvelle Cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV) et du Comité interministériel de suivi, présidé par la Secrétaire d’Etat d’aide aux victimes. Depuis vingt ans, la Fenvac est intervenue sur plus de 120 événements, en France et à l’étranger.

https://www.fenvac.org

FRANCE VICTIMES (ex INAVEM), Institut National d’Aide aux Victimes Et de Médiation, créé en 1986, a pour mission d’animer, de coordonner et de promouvoir le Réseau  (aide globale : juridique, psychologique et sociale), ainsi que d’engager des partenariats, des conventions pour faciliter l’accès aux personnes victimes vers les associations.
Les principaux objectifs de France Victimes sont :
La définition et l’évaluation des missions d’aide aux victimes,
La coordination et le soutien aux associations d’aide aux victimes adhérentes,
L’information et la sensibilisation des professionnels et du public à l’aide aux victimes.
France Victimes est constitué en une fédération regroupant 130 associations d’aide aux victimes sur l’ensemble du territoire métropolitain et outre-mer.

https://www.france-victimes.fr

Un grand merci particulier au CUMP de NICE

Cellule d’urgence médico-psychologique
Un grand merci particulier au CUMP de NICE
Les cellules d’urgence médico-psychologique constituent, en France, un dispositif sanitaire bien défini de prise en charge médico-psychologique précoce des blessés psychiques dans les situations d’urgence collective : accidents catastrophiques, catastrophes, ou encore attentats.

La DIAV succède au secrétariat d’État chargé de l’aide aux victimes.
La Délégation interministérielle à l’aide aux victimes, créée le 7 aout 2017 est placée auprès de la garde des Sceaux, ministre de la Justice.
Madame Elisabeth Pelsez a été nommée déléguée interministérielle à l’aide aux victimes (DIAV).
La déléguée interministérielle est chargée de :
–  coordonner l’action des différents ministères en matière de suivi et d’accompagnement des victimes d’actes de terrorisme, d’accidents collectifs, de catastrophes naturelles, de sinistres sériels et d’autres infractions pénales. 
– Elle veille à l’efficacité et à l’amélioration des dispositifs d’aide aux victimes et coordonne l’ensemble des actions des ministères dans leurs relations avec les associations de victimes et d’aide aux victimes. 
– La DIAV prépare les réunions du comité interministériel de l’aide aux victimes et assure le pilotage, le suivi, la coordination et le soutien des comités locaux d’aide aux victimes. 
– Elle coordonne, en tant que de besoin, les services de l’Etat pour l’organisation des hommages et des commémorations.
Depuis juillet 2016, il existe un site internet dédié aux victimes « GUIDE » :
http://www.gouvernement.fr/guide-victimes

http://www.justice.gouv.fr/delegation-interministerielle-daide-aux-victimes-12894/

Paris aide aux victimes est l’association parisienne adhérente à la Fédération « France Victimes ».

Des psychologues apportent un soutien psychologique aux victimes tout au long de la procédure.

Des juristes leur apportent les informations sur leurs droits.

Les juristes et une assistante sociale sont en lien direct avec les différents interlocuteurs des victimes pour faciliter leurs démarches.

EIA sur Nice

L’Espace d’information et d’accompagnement (EIA) des victimes emménage dans de nouveaux locaux.

L’EIA, dispositif d’Etat, animé par l’association MONTJOYE et dédié à l’accompagnement social, juridique et psychologique des victimes de l’attentat survenu à Nice le 14 juillet 2016, accueillera dès le 16 janvier 2019 les personnes concernées à l’adresse suivante :

Association MONTJOYE
29 rue Pastorelli
IMMEUBLE NICE EUROPE
Bloc B – 1er Etage
06000 NICE

Le numéro de téléphone ainsi que l’adresse électronique de l’EIA restent inchangés :
04 92 00 08 18 / contact@eianice.org

L’Association Française des Victimes du Terrorisme (AFVT) tiendra une permanence à compter de janvier 2019, au sein de la Maison d’accueil des Victimes, située 6 rue Gubernatis (06000) à Nice et pourra aussi recevoir les victimes au sein des locaux de l’association MONTJOYE susmentionnés.

Toute l’équipe de l’EIA ainsi que nos partenaires veilleront à assurer la continuité de l’accompagnement des victimes en restant le plus attentif possible aux demandes.

Le Fonds de Garantie indemnise toutes les victimes blessées, ainsi que les ayants-droit des victimes décédées, quelle que soit leur nationalité.
Les ayants-droit des victimes décédées sont les en­fants, parents, grands-parents, petits-enfants, frères et sœurs.

C’est le Procureur de la République qui informe le Fonds de Garantie d’un attentat et de l’identité des victimes. Dans ce cas, le Fonds de Garantie vous contacte directement pour vous indemniser.

Toutefois, si vous vous estimez victime d’un acte de terrorisme, vous pouvez adresser directement au Fonds de Garantie une demande d’indemnisation

https://www.fondsdegarantie.fr/actes-terrorisme-france/